Activités culturelles, animation

En complément à notre activité de commerce de livres d'occasion et de café-restaurant, nous proposons également diverses activités culturelles et animations : concerts, spectacles, lectures, débats, vernissages, concours littéraires, semaines thématiques, etc.

Vous souhaitez recevoir régulièrement nos informations ? Inscrivez-vous ici.

Si vous souhaitez vous produire aux Recyclables, merci de prendre contact avec la gérante du café, Patricia Coelho (022 328 23 73 ou email)

Programme des Recyclables

Sauf indication contraire:

Lundi 13 janvier à 20h
Clube do Choro (chorinho)
Le Choro (qui signifie "pleur" en portugais) plus connu sous le nom de Chorinho (petit pleur), est un style de musique populaire et instrumentale brésilienne qui existe depuis 130 ans. Caractérisé par la virtuosité et les improvisations des participants, qui font preuve de beaucoup d'étude, de technique et de la maitrise totale de leur instrument. Le choro est considéré comme la première musique populaire urbaine typique du Brésil qu'il soit difficile d'exécuter. Jean Ferrarini, Ecio Parreira, Cédric Veillard, Robson Correa et Eduardo Kohan nous font voyager au son des classiques de Chiquinha Gonzaga, Ernesto Nazareth, Pixinguinha etc...
Jeudi 16 janvier à 20h
Duo Jakubec-Poupin
Standards de jazz. Jean-Yves Poupin (piano) et Sam Jakubec (batterie). Premier concert de l’année pour ce duo, après une année 2019 bien remplie et qui a vu la sorti de l’album Hybrid Combination. Il est recommandé de réserver sa table pour le dîner !
Vendredi 17 janvier à 20h
Jazz
Ludo et sa guitare blues et jazz.
Lundi 20 janvier à 20h
Les lundis de la musique brésilienne
Jeudi 23 janvier à 20h
Voix boréales
Chants du Nord. VOIX Hild Stelin, Taina Onnels, Claire Massy, PERCUSSION Michael Toye.
Vendredi 24 janvier à 20h
THE FIREFLIES
The Fireflies réunit septs amis venant d'horizons musicaux divers, amoureux de musique en tout genre (rock, reggae, funk, hip-hop, ska, musique orientale, etc). La musique occupe une place importante dans la vie de chacun que ce soit dans le plaisir de jouer, de partager, d’écouter, d’assister à des concerts ou de créer. Leurs compositions sont guidées par le plaisir de jouer ensemble et la recherche d'esthétisme et de puissance. Par leur son, The Fireflies essaie de transmettre cette énergie transcendante, festive, joueuse, libérante et unissante. Vous l’aurez compris, ce groupe broyard aux influences multiples vous réserve bien des surprises.
Samedi 25 janvier à 19h
Café chantant
Martine Pansiot chante et nous fait chanter avec Olivier au piano.  Ils nous emmènent aux pays des merveilles.
Lundi 27 janvier à 20h
Clube do Choro (chorinho)
Le Choro (qui signifie "pleur" en portugais) plus connu sous le nom de Chorinho (petit pleur), est un style de musique populaire et instrumentale brésilienne qui existe depuis 130 ans. Caractérisé par la virtuosité et les improvisations des participants, qui font preuve de beaucoup d'étude, de technique et de la maitrise totale de leur instrument. Le choro est considéré comme la première musique populaire urbaine typique du Brésil qu'il soit difficile d'exécuter. Jean Ferrarini, Ecio Parreira, Cédric Veillard, Robson Correa et Eduardo Kohan nous font voyager au son des classiques de Chiquinha Gonzaga, Ernesto Nazareth, Pixinguinha etc...
Mardi 28 janvier de 19h à 20h30
Le Clavier à Plumes: Nétonon Noël Ndjékéry et Jean-Yves Poupin
Pour cette première rencontre au cœur de l’hiver, nous partons pour le Tchad avec Nétonon Noël Ndjékéry, auteur helvéto-tchadien d’un roman qui a emballé l’équipe du Clavier à plumes : Au petit bonheur la brousse. Les mésaventures de Bendimen, qui retrouve l’Afrique après avoir grandi à Genève où il est né. À peine arrivé, il voit ses parents sont arrêtés et mis au secret. Ben, que ses copains d’école appellent négropolaitain, parce qu’il est né en métropole se retrouve seul avec son oncle Prosper dans un pays qui lui est étranger. Il n’a qu’un seul but : percer « la carapace de la raison d’État » et libérer ses parents. Avec Guillaume Tell et la Mère Royaume en guise de héros tutélaires et l’Esprit de Genève comme bouclier, Ben, vit un cauchemar, au pays du dictateur Didi Salman Dada, « alias l’Autre-là ». Mais le petit suisse à quatre sous, moins candide que le héros voltairien, est plein de ressources face aux épreuves qu’il doit affronter. Ndjékéry aussi. Si le propos de son livre est grave, le ton est le plus souvent drôle et picaresque. Rentrant à Noël d’un séjour au Tchad, il nous livrera aussi un témoignage sur la situation dramatique du Tchad et des pays subsahariens. Pris en tenaille entre le terrorisme de Boko Haram, la corruption, la prévarication et autres maux endémiques de cette région de l’Afrique, qui dessine, qu’on le veuille ou non, une partie du devenir d’une Europe qui ne sait ou ne veut répondre à la réalité de la question migratoires et à la menace terroriste. On en parlera aussi. Bref, rire, sourire ou s’instruire, il n’y aura pas besoin de choisir. Une dédicace suit la rencontre qui est ouverte à tous. L’entrée en est bien sûr libre. Plus d'infos: https://leclavieraplumes.blog4ever.com
Jeudi 30 janvier à 20h
Plus d'infos à suivre
Vendredi 31 janvier à 20h
MAY BLOSSOM
May Blossom, c'est tout d'abord l'évidence d'une rencontre, entre Marie et Ben. Elle, musicienne autodidacte, nous dévoile sa sensibilité à travers les chansons qu’elle écrit, transcendant ses expériences de vie. Lui, violoniste et guitariste confirmé, trouve son exaltation aussi bien dans les rouages de la musique qu’en se laissant porter par les émotions qu’elle lui inspire. A eux deux, ils se complètent, arrangent les compositions de Marie et se produisent sur scène. L’effervescente Marylise, violoncelliste de métier, rejoint rapidement l'aventure. Chacun trouve son espace et s'exprime sur des morceaux en français et en anglais, alliant pop rock, musique classique ou encore chanson française. Ils nous entraînent dans des mélodies aériennes sur fond brumeux. May Blossom, comme son nom l'indique, est l'histoire d'une "floraison" dans laquelle chacun peut s'épanouir. Même si le noyau reste constant, la formation est destinée à se mouvoir et à s'enrichir de nouveaux musiciens au fil des rencontres, le temps d'un concert ou d'un projet.